Dans le dos des femmes

montage
Jean-Antoine Watteau / Jeanloup Sieff
montage 1
Horst P Horst / Jean-Auguste Dominique Ingres
montage 2.jpg
Joel Peter Witkin / Man Ray

Une récurrence iconographique.

Comme un incessant avatar depuis l’odalisque d’Ingres (cependant, l’entêtante inconnue de dos de Watteau, antérieure, n’est pas sans rappeler la mystérieuse ingresque).

La femme de dos, que l’on voit sans être vu, ou qui, peut-être, se laisse voir sans se montrer vraiment. Qui s’offre et se refuse.

Un femme rêvée, sans visage. Comme un seuil, un champ des possibles intarissable à la femme idéale.

Publié par

Caroline Benichou

Si tant est que je sache faire quelque chose, je crois que je sais regarder et je sais aussi que tout regard est entaché d'erreur, car c'est la démarche qui nous projette le plus hors de nous-mêmes, et sans la moindre garantie... Julio Cortazar, Las Babas del Diablo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s