Mary Ellen Mark, Diamond Settles, New York, 1993

Diadmond.jpg
© Mary Ellen Mark

We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unalienable Rights, that among these are Life, Liberty and the pursuit of Happiness. That to secure these rights, Governments are instituted among Men, deriving their just powers from the consent of the governed, That whenever any Form of Government becomes destructive of these ends, it is the Right of the People to alter or to abolish it, and to institute new Government, laying its foundation on such principles and organizing its powers in such form, as to them shall seem most likely to effect their Safety and Happiness.
The declaration of Independance, July 4, 1776.

Une odyssée américaine.
Le parcours de Mary Ellen Mark à travers le territoire des Etats-Unis. Ces trente années de photographies rassemblées dressent un état des lieux, celui d’un pays où les valeurs d’égalité entre les hommes, de droit à la sécurité et à la recherche du bonheur ont cédé le pas à l’individualisme forcené et à la cupidité de la société de consommation.
Alors, le rêve américain (le mythe, nouveau monde contre l’ancien, nous taraude toujours insidieusement), l’idéal de l’American Way of Life (champ des possibles, égalité des chances, prospérité par le travail, symboles de réussite capitalistes, maison, voiture et panoplie électroménagère), s’épuisent et se désagrègent lentement, image après image. Ici, c’est le soir d’Halloween. Dans cet asile pour nécessiteux du Bronx, pour la petite Diamond, sirène de pacotille inquiète et penaude, le rêve américain et les illusions semblent définitivement relégués dans cette salle de bain minable, entre le balai et le rouleau de papier toilette. Dans cette odyssée américaine, les laissés-pour-compte, prostituées ou familles misérables côtoient les retraités de Floride comme les concours de danse et leurs tenues tape-à-l’œil. Inégalités manifestes et révoltantes. Détresse contre paillettes. Poudre aux yeux.
Soudain transparaît l’imposture, l’envers du décor de carton-pâte. Et le rêve vacille.