Masao Yamamoto

yamamoto2
© Masao Yamamoto

 

Le papillon bat des ailes

comme s’il désespérait

de ce monde

Kobayashi Issa (1763-1828)

 

Masao Yamamoto semble entretenir une relation extrêmement sensible, singulière, récurrente, aux oiseaux.

Ici, un oiseau posé – rien ne le retient – sur une main offerte. Quelques grammes de plumes et de chant,  de chair palpitante et fragile. La main refuge, perchoir, reposoir, prête à l’accueillir ou à laisser libre cour à l’envol. Rien de plus. On devine la patience, le calme, la délicatesse, le temps consacré à laisser venir le volatile, devenu confiant, à la main.  Un éloge de la lenteur et du fugitif tout à la fois. Une respiration profonde et furtive. Un souffle qu’on retient. Image prémices et promesse de la douceur d’un monde soudain apaisé.